Contractions pendant la grossesse: Faut-il s’inquiéter ?

Lorsqu’on parle de grossesse, on pense souvent à l’accouchement et aux contractions qui l’accompagnent. Ces douleurs abdominales peuvent être assez redoutables et susciter des inquiétudes chez les futures mamans. Pour mieux comprendre, nous avons interrogé Céline Dalla-Lana, sage-femme et auteure de « Les secrets d’un allaitement réussi ». Lors d’une première grossesse, les contractions sont souvent une source d’interrogations. Comment les reconnaître ? Sont-elles douloureuses ? Combien de temps durent-elles ? Il existe de nombreuses idées reçues à leur sujet, mais qu’en est-il réellement ?

Les premières contractions peuvent elles causer de la douleur ?

Au cours de la grossesse, les contractions peuvent commencer de manière imperceptible. Cependant, à mesure que la date prévue de l’accouchement approche, elles deviennent plus régulières et peuvent devenir douloureuses. Il est important de noter que la douleur est subjective et peut varier d’une femme à l’autre. Pour identifier les contractions d’accouchement, il faut prêter attention à leur régularité et à leur intensité sur une période de plusieurs heures. Lorsque les contractions deviennent plus fréquentes et plus intenses, cela peut être un signe que le travail a commencé. Il est conseillé aux femmes enceintes de se rendre à la maternité lorsque leur niveau de confort à la maison diminue. En attendant, il est possible de soulager les contractions en prenant un bain chaud ou en s’allongeant sur le côté gauche, par exemple.

Qu’est-ce que la contraction de Braxton-Hicks ?

Les contractions qui se produisent pendant la grossesse mais n’affectent pas le col de l’utérus sont appelées fausses contractions ou contractions de Braxton-Hicks. Elles sont souvent décrites comme des contractions « d’entraînement ». Voici quelques caractéristiques pour les reconnaître :
– Irrégularité : Les contractions de Braxton-Hicks sont généralement irrégulières en termes de fréquence et d’intensité. Elles peuvent être espacées de quelques minutes à quelques heures, et leur durée peut varier.
– Sensations localisées : Les futures mamans ressentent souvent ces contractions dans la partie basse de leur abdomen. Elles peuvent également être accompagnées d’une sensation de raidissement de l’utérus.
– Absence de douleur intense : Les contractions de Braxton-Hicks sont généralement inconfortables mais ne provoquent pas de douleur intense. Certaines femmes décrivent ces contractions comme une sensation de pression ou d’oppression.
Les contractions de Braxton-Hicks n’ont pas d’effet sur l’ouverture du col de l’utérus et ne sont pas considérées comme un signe imminent d’accouchement. Il est donc important de les distinguer des vraies contractions de travail qui aident à la descente du bébé dans le col de l’utérus.

Reconnaître les contractions : comment distinguer une contraction authentique et à quoi ça ressemble ?

"grammaire-francaise-maitrisez-les-contractions-en-un-clin-doeil"

Lorsque l’accouchement approche, plusieurs signes peuvent être observés. Il y a la rupture des membranes de la poche des eaux, la perte du bouchon muqueux et surtout les contractions utérines. Les contractions utérines se caractérisent par une contraction de tout l’utérus, rendant le ventre dur comme de la pierre. Elles peuvent être ressenties dans le bas du ventre, du dos, dans le haut du ventre ou sur un côté, cela dépend de chaque femme.

Voici quelques éléments clés pour reconnaître les contractions du travail :
– Régularité : les contractions du travail sont généralement régulières dans leur fréquence et deviennent plus rapprochées au fil du temps. Il est utile de chronométrer les contractions pour déterminer si elles suivent un schéma régulier.
– Intensité croissante : les contractions du travail deviennent progressivement plus intenses. Elles peuvent être ressenties comme des douleurs dans le bas-ventre, similaires à des crampes menstruelles, et peuvent s’accompagner de douleurs dans le dos.
– Modification du col de l’utérus : les contractions du travail contribuent à l’ouverture et à l’effacement du col de l’utérus. Un suivi médical est essentiel pour déterminer l’évolution du col de l’utérus.

Pour soulager ces contractions, il est recommandé d’appliquer les exercices de respiration et les techniques de relaxation appris lors des cours de préparation à l’accouchement.

Sensations ressenties lors des contractions du dos

Lorsque la contraction se situe dans le dos, cela peut donner l’impression d’avoir une sensation de pression derrière soi. Certaines femmes comparent cette sensation à des douleurs menstruelles dans le bas du dos, mais en plus intense. D’après les témoignages de femmes enceintes, ces contractions semblent être plus douloureuses que celles au niveau de l’abdomen. Il est possible qu’elles soient liées à la position du bébé qui appuie en arrière sur la colonne vertébrale. Selon Céline Dalla-Lana, une position penchée en avant, avec un appui sur un meuble ou à quatre pattes, avec le ventre dans le vide, peut soulager ces douleurs du bas du dos chez la future mère.

Durée des contractions en français : combien de temps durent-elles ?

Au début du travail, les contractions ne durent que trente secondes environ, mais au fil du temps, leur intensité et leur durée augmentent. Selon Céline Dalla-Lana, les contractions suivent un rythme spécifique. Elles augmentent progressivement pour atteindre un pic, puis se relâchent doucement. Cette séquence complète dure environ une minute et demie. Au fur et à mesure que le travail progresse, l’intervalle entre deux contractions diminue, mais c’est aussi un moment de détente et une occasion de reprendre des forces pour accueillir la contraction suivante.

Quand faut-il s’inquiéter des contractions douloureuses et se rendre à l’hôpital ?

Si vous êtes avant terme, c’est-à-dire avant le dernier mois de grossesse, il est préoccupant d’avoir des contractions douloureuses qui reviennent régulièrement depuis plus de deux heures. Il est important de vérifier s’il y a un risque d’accouchement prématuré en vous rendant dans le lieu de naissance prévu. Lorsque vous êtes à terme, c’est-à-dire à partir de 37 semaines de grossesse, il est recommandé d’attendre d’avoir des contractions régulières toutes les 5 minutes pendant plus de deux heures avant de se rendre à la maternité. Il est également important de ne pas se sentir bien chez soi. Il est préférable d’aller deux fois à la maternité pour rien que d’y aller trop tard. Il est essentiel d’être attentif aux signes envoyés par votre corps et de vous assurer que votre valise de maternité est prête.



A propos de l'auteur