Kyste dermoïde sur l’ovaire : comprendre les causes et les options de traitement

Les kystes ovariens sont assez courants chez les jeunes filles et les femmes en âge de procréer. Ce sont des formations liquides qui se développent sur ou à l’intérieur d’un ovaire. Ces petites cavités sont causées par des problèmes d’ovulation et peuvent être remplies de sang, de mucus ou de différents tissus. En général, ces kystes sont bénins, non cancéreux et ne provoquent pas de douleur, ce qui signifie qu’ils sont souvent découverts par hasard lors d’un examen gynécologique. Cependant, certains types de kystes, comme les dermoïdes, peuvent atteindre plus de 5 cm de taille et leur poids peut entraîner une torsion de l’ovaire.

Qu’est-ce qu’un kyste dermoïde ovarien et comment cela affecte la santé des femmes ?

Un kyste dermoïde ovarien est une formation bénigne de 5 à 10 centimètres de diamètre qui se développe sur l’un des ovaires chez les femmes adultes. Ces kystes sont extrêmement rares avant la puberté et représentent jusqu’à 25 % des kystes ovariens chez les femmes adultes. Bien que la plupart du temps ils se forment sur un seul ovaire, il est possible qu’ils apparaissent sur les deux en même temps. Contrairement aux autres types de kystes ovariens, les kystes dermoïdes se forment à partir de cellules immatures présentes dans l’ovaire, issues des ovocytes. C’est pourquoi on peut y trouver des tissus tels que de petits os, des dents, de la peau, des cheveux ou de la graisse.

Comment reconnaître les symptômes d’un kyste ovarien ?

Les kystes dermoïdes sur les ovaires peuvent parfois passer inaperçus car certaines femmes ne présentent aucun symptôme. Ils sont généralement détectés lors d’une consultation chez le gynécologue ou lors d’une échographie de suivi de grossesse. Les symptômes courants qui peuvent signaler la présence d’un kyste dermoïde sont des douleurs continues ou pendant les règles dans le bas-ventre, des douleurs pendant les rapports sexuels, des saignements vaginaux anormaux, une sensation de masse au niveau des ovaires et une envie fréquente d’uriner. Si vous souhaitez en savoir plus sur les causes et les traitements des kystes dermoïdes sur les ovaires, continuez à lire cet article.

Le risque de cancer associé aux kystes ovariens

kyste-dermoide-sur-lovaire-comprendre-les-causes-et-les-options-de-traitement

Les kystes dermoïdes sur les ovaires sont généralement bénins, mais peuvent poser des problèmes pour tomber enceinte. Ils nécessitent une intervention chirurgicale pour les retirer afin d’éviter des complications potentielles telles que la torsion du kyste, qui peut entraîner une infection et une nécrose, ainsi que la rupture du kyste, qui peut provoquer la libération de liquides et de graisses dans l’abdomen. Il est donc important de prendre en charge ces kystes de manière appropriée.

Enlever un kyste dermoïde sur l’ovaire : procédure chirurgicale et retrait du kyste

L’unique option de traitement consiste en une intervention chirurgicale qui permet de retirer le kyste, généralement par laparoscopie ou cœlioscopie. Le chirurgien peut accéder à l’abdomen en réalisant de petites incisions dans la paroi abdominale après avoir gonflé le ventre avec du gaz carbonique. Cette opération est sans danger pour l’ovaire.

Les kystes ovariens peuvent-ils être associés à une grossesse ou à une fausse couche ?

La plupart du temps, les kystes ne sont pas liés à une grossesse et n’ont pas d’impact sur celle-ci. Cependant, si un kyste dermoïde ovarien est détecté pendant la grossesse, il sera important de le surveiller pour s’assurer qu’il ne perturbe pas le développement du bébé ou l’accouchement. À partir du deuxième trimestre de grossesse, le médecin pourra envisager l’ablation du kyste si cela est jugé nécessaire.



A propos de l'auteur